Back

Indice Comunicati

Home Page

 
 

15 janvier 2008


Comité du quartier Midi
comite@quartier-midi.be

Brusselse Raad voor het Leefmilieu (Bral)
maartenroels@bralvzw.be

Inter-Environnement Bruxelles (IEB)
mathieu.sonck@ieb.be

Ligue des Droits de l’Homme (LDH)
mlambert@liguedh.be

Rassemblement bruxellois pour le droit à l’habitat (RBDH)
rbdh@skynet.be

Coordination anti-démolition des quartiers populaires
antidemolition@gmail.com

bendyglu@bruxxel.org

No Nox
forum@bendyglu.domainepublic.net


Solidarité avec la lutte des habitants du Quartier du Midi-Bruxelles

Chers amis,

Ayant pris connaissance du Plan de Développement International de Bruxelles, clairement inspiré par les milieux d'affaires, de son approche de City Marketing, de sa logique de concurrence de tous contre tous, nous tenons à affirmer avec force que telle n'est pas la Capitale de l'Europe que nous voulons. L'identité européenne que le PDI prétend imposer aux Bruxellois au moyen avoué de techniques de marketing n'est pas non plus l'identité des Européens.

Donc votre initiative de dénonciation et de lutte pour le droit au logement a le mérite de donner plein visibilité, droit de parole et de citoyenneté aux habitants de plus en plus exclus par la bourgeosisation de la capitale de l'Europe.

C'est pour cela que l'Alliance Internationale des Habitants manifeste complet soutien à votre initiative, en proposant à tous de vous rejoindre en solidarité.

Notamment, nous soutenons vos revendications face à la Région:

1. Rénover sans détruire. Car ce que les pouvoirs publics proposent c'est de détruire du logement pour en construire de nouveaux, pour un autre public, fiscalement plus rémunérateur.

2. Reloger tous les locataires -- que les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités en proposant aux habitants expropriés une solution de relogement décente comme cela s'est fait déjà fait dans d'autres dossiers ;

3. Conditionner le vote au conseil communal à un engagement de la Région de proposer un planning concret d'expropriation de maximum de 6 mois, condition à laquelle devrait être par ailleurs soumise toute procédure d'expropriation ;

4. Respecter la loi en garantissant la juste indemnisation des propriétaires et des commerçants ;

5. D'une manière ou d'une autre, mettre fin immédiatement à l'incertitude qui pèse sur les habitants menacés d'expropriation dans les îlots A et D, dont le seul « tort » est d'être installés sur des parcelles où le PPAS Fonsny n°1 a prévu des fonctions « faibles » (le logement), qui ne sont à ce jour toujours pas réalisées.

Nous nous étonnons grandement que des crédits destinés au logement public soient utilisés pour exproprier et détruire des logements en partie rénovables alors qu'à Bruxelles comme ailleurs, la pénurie de logements est criante, comme le dénoncent notamment les rapports des Nations-Unies.

Nous nous étonnons par ailleurs que dans un cas récent d'expropriation dans le même quartier, un juge ait pu justifier l'utilité publique en ces termes : « Attendu que la gare du Midi ne peut plus être le terminus des migrants pauvres en quête de terre promise », semblant ainsi justifier une opération de nettoyage social et corroborer les inquiétudes associatives et citadines.

Le projet de « revitalisation » du quartier du Midi ne fait pas honneur à la Capitale de l'Europe. Depuis de nombreuses années, tous les voyageurs internationaux ont pu constater la dégradation du quartier - entièrement imputée aux autorités publiques dans un autre jugement dont nous avons connaissance, lequel condamne en outre des violations des Droits Humains par les pouvoirs publics.

A souligner en effet que le Pacte International sur les Droits Economiques, Sociaux et Culturels, est loi par la Belgique qui l'a ratifié. Notamment, toute expulsion sans relogement adéquat et accordé avec les habitants concernés, viole l'art. 11 du PIDESC, comme precisé par les Commentaires n. 4 et 7 des Nations Unies.

Plutôt qu'une vitrine pour investisseurs, nous attendons en effet que la Capitale de l'Europe soit un modèle de respect de la démocratie, d'écoute de la société civile et de protection des plus faibles, en quête ou non de "Terre Promise". L'urbanisme inhumain du Quartier Européen, édifié sur les ruines de la vie citadine, venant après la destruction totale du Quartier Nord déjà à des fins d'"internationalisation" jamais réalisées, ne semble pas avoir servi de leçon. Cela suffit !

Finalement, nous vous proposons de renforcer les raisons et les luttes de tout le monde en profitant de l'extraordinaire occasion donnée par l'attention mondiale qui sera portée à la Journée de Mobilisation Globale du 26 janvier 2008 pour organiser / coordonner dans votre territoire vos initiatives avec celles des autres réseaux.

C'est pourquoi nous vous demandons de nous informer dans le plus bref délai de l'initiative que vous avez au programme, en remplissant la fiche en ligne où après l'avoir téléchargée ici.

Convaincus que, grâce à cette dynamique nous contribuerons ensemble à la construction d'un autre monde possible, en commençant par le droit au logement et à la ville sans frontière, je vous envoie mon ciao en solidarité.


Cesare Ottolini
coordonnateur AIH

Top

Indice Comunicati

Home Page